Bonjour Affinity photo, adieu Photoshop : la Meilleure alternative pour remplacer Photoshop

Confession time…

Je suis gênée d’admettre qu’à la fin du mois, je crois, je fais comme la plupart des créatifs et des entrepreneurs qui mettent toute leur attention sur leur CA (chiffre d’affaires) du mois, les créances clients et leur trésorerie. Enfin, Je suis moins concernée par les immobilisations dans mon bilan prévisionnel (Oh ! là là, la comptabilité française, comme ça me fait mal à la tête ! ) et par les abonnements que je paye tous les mois.

Jusqu’à l’an dernier (novembre 2018 plus précisément), au moment où je démarrais mon ordinateur, tout fonctionnait sauf l’écran. Et là, je me suis retrouvée devant un écran noir sans vie.  On appelle ça un écran noir de la mort (abrégé en anglais en BkSoD pour Black Screen of Death) sur un MacBook.

Et puis tout doucement LA PANIQUE est arrivée :

“Demain j’ai cours de graphisme, mercredi j’ai une présentation et vendredi il faut que je mette à jour tel site pour tel client, et dedans j’ai tous mes logiciels, mes projets, arrrrh, c’est pas vrai ! C’est pas le moment !”

Après que ma petite crise de technologie gone wrong, à plusieurs reprises, j’ai essayé de réinitialiser (le SMC et la PRAM) mon vieux MacBook pro de 2012 mais c’était clair que ma carte graphique m’avait lâchée. J’espérais la garder encore un an pour rentabiliser mon investissement sur 9 ans, de même, sortir autant de cash en très peu temps pour un MacBook pro, ça m’a fait un choc !

Et comme tous les entrepreneurs et indépendants, on se retrouve souvent devant un imprévu qui nous oblige à investir dans du matériel pour le bon fonctionnement de notre business. C’est la raison pour laquelle  j’étudie maintenant toutes mes dépenses pour réaliser des économies dans mon activité (mon entreprise).

Entrepreneurs, Indépendants et Créatifs comparez tout (vraiment tout !)

Il ne faut pas faire comme moi, attendre le moment d’une grosse dépense pour chercher à réduire les coûts inutiles. Ceci est un aspect extrêmement important pour une bonne gestion financière et réussir dans vos affaires. Chaque année prenez le temps d’évaluer les finances de votre entreprise de façon unique pour économiser de l’argent. Pour moi, cela tombait bien car fin 2018 je regardais mes différentes charges et mes abonnements par mois pour Formations Ardephwerk et aussi Ardephwerk  pour voir où je pouvais réduire les dépenses inutiles et là, j’ai découvert que monsieur Creative Cloud coûtait cher.

Affinity Photo, Designer à Toulouse | Formations Ardephwerk

Pour mon agence de communication Ardephwerk (et aussi mes formations), j’utilisais plusieurs logiciels de création, PAO et Web Développement, donc monsieur Creative Cloud (Photoshop, Illustrator, Indesign, Adobe XD, Adobe Premiere Pro, Acrobat Pro et Dreamweaver). Et en plus, je me retrouve avec des logiciels en double, comme les logiciels libres genre Brackets (éditeur open source pour le Web design et le développement) et payants comme Sublime Text (éditeur de texte conçu pour prendre en charge plusieurs langages de programmation).

Donc, j’ai Brackets et Sublime Text.

Pourquoi j’ai aussi Dreamweaver ?

Enfin de bonnes questions que je devrais me poser plus souvent !

Alors, à mon avis je trouve Dreamweaver moins bien que d’autres. Cela fait des années que je ne développe plus sur ce logiciel alors pourquoi je le garde sur mon ordinateur.

Dans quel but ?

Depuis trois ans, j’ai remplacé Photoshop par Pixelmator, parce que Photoshop était très gourmand en mémoire sur mon ordinateur. Il plante souvent mon vieux Mac et ceci est un autre problème ; il faut avoir un ordinateur capable de faire tourner tous ces différents logiciels en même temps. \

Et monsieur Macbook Pro 2012 wasn’t having it.

Alors, de plus en plus je me rends compte que j’utilise d’autres logiciels qui font la même chose que Photoshop, Illustrator, Indesign, Adobe XD, etc..

Donc pourquoi continuer à payer 719.86 euros par an ?

Vous rendez compte sur cinq ans,  j’ai dépensé 3600 euros ! 

WHAT WHAT, WHAT ?

Peut être vous être en train de dire :
“Mais vous êtes enseignante ! Et le prix est moins cher pour les étudiants et enseignants donc 234 euros par an.”

Oui, tout à fait. 

Dans ma vie quotidienne, je m’occupe beaucoup de tâches administratives et de déclarations (Urssaf etc…) sans compter le travail et la prospection.
Franchement, encore des papiers à envoyer pour un discount après m’être rendue compte que ma boite n’y a pas droit…

Il ne faut pas oublier que je ne suis pas une grande école avec plus de 2000 élèves…  Et bien sûr, je peux trouver une façon de contourner ce problème avec certains de mes clients (les Grandes Écoles).

Enfin, je préfère focaliser toute mon énergie et mon temps sur le développement de mon activité.

Tous à bord !
La machine à explorer le temps est sur le point de décoller !

Tout au long de ma carrière, j’ai utilisé différents logiciels de publication et de graphisme.

Je me rappelle quand je travaillais à Paris, chaque agence de Com (communication) avait leurs logiciels préférés.

D’une agence à une autre, j’ai travaillé sur :

Et j’ai vécu la même chose à San Francisco !

Ouf ! Je viens vous montrer mon âge !

Chut, ne le dites à personne.

Promis !

Pour info, PageMaker a été renommé  Indesign et Golive est devenu Dreamweaver (Adobe, vous étiez très malin de copier Eclipse !).

Il est indéniable que dans la motion design, dans le cinéma (etc.) les logiciels d’Adobe sont les mieux placés pour ce genre d’activité. Mais en réalité dans le web, le print et la photographie, vous avez énormément d’autres alternatives comme :

Enfin, ne vous laissez pas influencer par les gens qui croient qu’Adobe sont les meilleurs et les seuls logiciels professionnels de graphisme et du web design sur le marché.

Ça y est, je lui ai dit adieu (mais pas vraiment !)

Bye, bye, monsieur Creative Cloud, enfin sur mon ordinateur et hello madame Affinity (logiciel professionnel de création) !

Plus connue dans les pays d’Anglo-Saxons, la société britannique “Serif”, qui existe depuis 1987, a sa propre suite créative “Affinity”. Depuis le début, le crédo de Serif est de proposer des alternatives professionnelles, et à bas prix, dans les logiciels de publication, de photographie et de graphisme.

Sur l’ancienne gamme historique de Serif, ils existent toujours pour 21,99 € (sans mise à jour) :

Et à partir de ses anciens logiciels, ils les ont fait évoluer et les ont transformés pour composer la suite créative Affinity. Donc, moi, je l’appelle madame Affinity.

  • DrawPlus (1994) est devenu Affinity Designer
  • PagePlus (1990) est devenu Affinity Publisher
  • PhotoPlus (1999) est devenu Affinity Photo

Pour écourter, Affinity Photo est une alternative à Photoshop, Affinity Designer à Illustrator et Affinity Publisher à Indesign.

Affinity Photo, Designer à Toulouse | Formations Ardephwerk

L’an dernier, pendant les soldes de Black Friday (celles en France), je les ai achetés à -30% de leur prix unitaire habituel de 54,99 €, soit Affinity Photo à 38.99 € et Affinity Designer à 38.99 € ;  les deux sont à vie, sans abonnement !

WHAT? WHAT? WHAT?

Comparez Photoshop à 35,99 € par mois soit 431,88 € par an !

J’espère que vous rendez compte de combien les créatifs entrepreneurs (freelancers) dépensent par an !

Je suis télépathe (MDR), et j’ai entendu que vous dites :
“Oui, mais toute l’interface est en anglais. C’est pour cela qu’il n’est pas cher.”

Ah ! Mon petit papi-poulet (poulet en papillote, eh oui, j’invente des mots !), l’interface est aussi conçue pour les Francophones.
Il est bien traduit, no sou-eye.

Le temps d’adaptation

Après les avoir installés, sur mon ordinateur le temps d’adaptation est très rapide — un sosie direct et aussi une amélioration

Considérons par exemple que Photoshop ne gère pas le vectoriel et Illustrator les images pixelisées… Affinity Designer regroupe les deux au même endroit et il est aisément possible de passer de celui-ci à Affinity Photo avec le même fichier.

Pour garder un Workflow (votre environnement de production) simplifié, il est possible d’ouvrir n’importe quel fichier Affinity natif (.af) dans n’importe quelle autre application de la suite Affinity !

Can I get a YES, YES!

Madame Affinity est compatible avec Adobe, elle ouvre les .psd (des fichiers Photoshop) et les .ai (des fichiers Illustrator), en temps réel : les modifications de filtre, de fusion. Tout est instantané.

On peut changer facilement d’application en gardant, par exemple, l’historique. Et pour l’exportation, Affinity Designer et Photo prennent en charge tous les principaux types de fichiers si besoin est !

YES, YES, YES !

Et je n’ai payé que 38.99 € à vie, sans abonnement !

WHAT !

Affinity poursuit sa croissance

Affinity Photo, Designer à Toulouse | Formations Ardephwerk

En juillet 2018, la suite Affinity atteint un million d’utilisateurs et depuis ce chiffre a dépassé 1,4 millions dans le monde entier.

Les écoles en design, arts appliqués, communication et web design (en France) ont toujours leur licences avec Adobe donc je ne pense pas qu’ils changent pour le moment.

Mais les VRAIS professionnels (comme vous et moi) vont de plus en plus être séduits par la suite Affinity.
Soyons francs, c’est ceux qui aiment le changement et aiment apprendre de nouvelles applications qui vont changer !

Et il aura toujours un camp entre Adobe et Affinity (sketch ou autre.) Comme entre Apple et le PC.

Ne vous laissez pas influencer par les gens qui prétendent qu’Adobe est le seul logiciel professionnel de publication et de graphisme sur la marche.
Il y en a d’autres…

Le mot de la fin

En conséquence, il y a souvent une différente histoire sur ce que des créatifs ont vécu à l’école.

De plus en plus des graphistes, des designers UX, des designers UI (web designer)… se lancent en freelance, juste d’après avoir terminés leurs études, faute de ne pas trouver un CDI. Et il est vrai qu’ils n‘ont pas appris à l’école à gérer leur activité comme un CEO (un BOSS).

Et aussi les entrepreneurs, consultants, dirigeants (des TPE et PME), qui internalisent la création dans leur entreprise.

L’aspect de réduire les coûts inutiles et les dépenses sont extrêmement importants pour une bonne gestion financière et réussir dans vos affaires. Payer 719.86 euros par an ? Vous vous rendez compte que sur cinq ans, vous dépenserez 3600 euros !

Moi, je préfère les mettre dans mes vacances ;p !!!

Alors, je vous conseille de ne suivre plus les tendances, cherchez bien et comparez bien par rapport à votre activité.
Vous allez vous rendre compte (comme moi) que vous pouvez faire des économies sur vos abonnements mensuels.

Toutefois, je verrai monsieur Creative Cloud de temps en temps quand j’enseignerai dans les écoles, mais je travaille désormais sur la suite d’Affinity et je développe mes formations sur Affinity Photo, Designer & Publisher.

De plus, je vais partager des tutoriels sur la suite Affinity sur mon blog.

Avez-vous, vous-même, des expériences sur de votre propre vécu à partager sur le subject traité dans cet article ou des remarques, n’hésitez pas à commenter ci-dessous.

À bientôt,
Rachael,
Votre créatrice d’idées

Donnez votre avis

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.